LES ANCIENS BASTIONS FRONTISTES DE PACA ET D'ALSACE MAIS AUSSI LA VENDEE ET LES CATHOLIQUES PRATIQUANTS VOTENT SARKOZY

Les reports de voix ont-ils été bénéfiques Nicolas Sarkozy? Pour qui ont voté au second les électeurs de Marine Le Pen et ceux de François Bayrou? Un sondage CSA pour BFM TV/RMC/20 Minutes réalisé dimanche* révèle plusieurs enseignements sur le dernier scrutin présidentiel.

«Tout d'abord, le report de voix a été très bon à gauche», analyse Yves-Marie Cann, directeur d'études du département opinions à l'institut de sondages CSA. 87 % des électeurs au premier tour du candidat du Front de Gauche Jean-Luc Mélenchon se reportent sur le socialiste François Hollande. «La discipline a été respectée. Pour les électeurs de Jean-Luc Mélenchon, il y a un vrai ancrage à gauche», commente le sondeur.

Réservoir de voix favorable à Nicolas Sarkozy

Un ancrage, qui, pour les électeurs du centriste François Bayrou, se révèle totalement différent. En effet, ils sont 33 % à se reporter sur François Hollande, et 52 % sur Nicolas Sarkozy. «Alors que François Bayrou a indiqué voter, à titre personnel, pour François Hollande, on voit que son électorat vote différemment, et garde un ancrage centre droit», explique Yves-Marie Cann.

Quant aux électeurs au premier tour de Marine Le Pen, ils votent majoritairement, et sans surprise, pour Nicolas Sarkozy (56 %) plutôt que François Hollande (28 %). Des niveaux des reports de voix qui permettent d'expliquer la défaite de Nicolas Sarkozy, selon le sondeur. «Seul un report de l'ordre de 70 % à 80 % aurait permis à Nicolas Sarkozy de l'emporter. Or, Nicolas Sarkozy ne bénéficie que de 56 % des reports de voix de cet électorat.»

L'analyse des votes blancs et nuls, qui totalisent 4,66 % des votes des inscrits au second tour, contre 1,52 % au premier tour, est intéressante. «Le taux de ces votes triple traditionnellement entre le premier et le second tour. Ce taux, à 4,66 % des inscrits, est quasiment comparable à celui de 2007, mais le (...) Lire la suite sur 20minutes.fr