DEBOUT LA FRANCE AURA UNE SUBVENTION PUBLIQUE

Publié par CASTELMAURE

 

De quoi renforcer son enthousiasme durant la campagne. Nicolas Dupont-Aignan (NDA) a rappelé hier les résultats à l'échelle nationale des candidats de Debout la République (DLR), le mouvement qu'il dirige. Lors du premier tour des élections législatives dimanche dernier, 101 représentants de DLR, sur 300 environ, ont obtenu plus de 1% des voix. Un total qui permet à Debout la République d'avoir accès, pour la première fois, aux subventions de l'Etat.

Près de 300 000 €

« C'est un exploit dans les circonstances actuelles, car la plupart des petits mouvements comme le NPA, LO ou le MPF n'y parviennent pas. Cela indique que nous sommes parvenus à nous implanter sur l'ensemble du territoire français, indique le député sortant, toujours en lice pour le second tour dans la 8e circonscription de l'Essonne, face à la socialiste Aude Bristot. On peut estimer que notre subvention annuelle se situerait aux alentours de 300000 €. »

Une enveloppe jugée « modeste » par NDA, qui chiffre le budget annuel de Debout la République à 400000 €. « Cela va nous permettre d'alléger les efforts financiers consentis par nos militants, sourit le député-maire d'Yerres. Les adhésions rapportent chaque année 200000 € à notre mouvement. » Cette nouvelle manne financière ne servira, en tout cas, pas à financer la campagne présidentielle menée par Nicolas Dupont-Aignan. « Celle-ci est remboursée. Il n'existe plus aucune dette. De toute façon, j'ai mené une campagne très raisonnable », conclut NDA.