ASSISES DU FN: PHILIPPOT SE MET EN PHASE SAUF SUR LA QUESTION DE L'EURO QUI N'EST PAS UN PROBLEME STRICTEMENT POLITIQUE

Publié par CASTELMAURE

Philippot et les "rageux du FN"

Mais le vice-président du FN, qui a échoué à se faire élire député lors des législatives à Forbach, peut-il continuer à incarner cette opposition alors qu'il est de plus en plus contesté au sein même de son propre parti? "Je n'ai pas dans la tête de partir du Front national", tranche-t-il. "Personne n'imagine que le FN ne soit plus souverainiste." Si plusieurs voix s'élèvent et souhaitent le voir quitter le parti d'extrême-droite, Florian Philippot préfère ne pas s'abaisser à ce genre d'attaques.

"Il peut toujours y avoir deux-trois rageux ou jaloux au Front national qui vont faire une question de personne", juge notre invité, qui prône désormais "l'ouverture" au sein de sa famille politique. "Il faut continuer cette dynamique d'ouvrir le FN, cette politique de collectifs qu'avait faite Marine."