EN TANT QUE TELLE, LA MANIFESTATION DU "JOUR DE COLERE" CONSTITUE EFFECTIVEMENT UNE DEFAITE...MAIS ANIME CERTAINS RESEAUX!

Cette manif de la colère est une défaite…

jdc
Le 27 janvier 2014
La famille, c’est la dernière ligne de résistance. Si nous perdons cette bataille sans lutter en bon ordre, nous entrerons dans le règne de la bête.

Dimanche, durant la manifestation organisée par Jour de colère, plusieurs choses étranges m’ont sauté aux yeux :

- Le soutien de l’UMP Xavier Bertrand (membre de la secte GO) au collectif, malgré les violences ;
- La proximité des « référents politiques » (Béatrice Bourges, Christian Vanneste, etc.) de Jour de colère avec les réseaux UMP ex-RPR/Pasqua proches de la secte, tout comme Frigide Barjot l’était aussi ;
- La présence d’autres réseaux controversés (David Van Hemelryck, et sa société de prestation de services « hollande-demission.fr »; Nicolas Miguet pour ne citer qu’eux) ;
- L’ouverture de la procédure de l’article 68 : un objectif politique si exorbitant et hors d’atteinte qu’il en est loufoque.

En fait, le message « Hollande Dégage » constitue un recentrage politique du rapport de force « droite-gauche » (ou des sectes GLNF-GO) mis à mal par deux forces émergentes : la Manif pour tous et la poussée du FN dans les sondages. C’est un fusil à deux coups : maintenir le FN dans son ghetto idéologique et disperser l’aile droite de la Manif pour tous après avoir déstabilisé son aile gauche en mai 2013 par le départ de Frigide Barjot.

Il y a dans Jour de colère un agrégat improbable qui, en dépit d’une radicalité de façade, n’est pas létal pour le système. Dispersée en 30 minutes avec 250 prisonniers, cette manif de la colère est une défaite. On est loin de Kiev ou de la place Tahrir. Cette coalition de circonstance au stade où elle en est depuis dimanche sert la politique de Valls : « Bouh, regardez cette vilaine extrême droite ! » Il suffit de lire « l’indignation » du CRIF et du MRAP. Le FN est maintenu dans son ghetto idéologique. L’UMP qui, après avoir barré la route aux revendications de la Manif pour tous, « comprend la colère » et table sur une arrivée en tête aux élections. L’UMP espère récupérer ce qu’il restera de cette colère matée dans une alternance contre Hollande en 2017. On reste ainsi dans le système UMP/PS avec le FN, parti poubelle de tous les rebutés du système qui osent encore voter.

Pour le pouvoir, le vrai danger va arriver lorsque le roi sera nu, à savoir qu’il sera su que quasi aucun cadre politique ou élu ne soutient la charte la Manif pour tous pour la famille. Seuls quelques cadres du FN (Louis Aliot, Saint-Just, Marion), pas toujours relayés, et des dissidents de la mouvance UMP-PCD-UDI marginalisés.

La famille, c’est la dernière ligne de résistance, l’objectif ultime du 33e degré des sectes. Si nous perdons cette bataille sans lutter en bon ordre, nous entrerons dans le règne de la bête. La lutte ne peut se faire dans le désordre, l’injure et la violence. La principale force d’une armée, c’est sa discipline.

Que ceux qui ont été matraqués, gazés et embarqués dimanche réfléchissent à deux fois avant de se faire fixer « au contact » des forces de l’ordre… À qui « on » a donné l’ordre d’être « au contact ».

Dimanche, on assistait à la colère bleue. À dimanche prochain pour le troisième round, celui de la colère blanche