MELENCHON: LE VRAI VAINQUEUR DE LA PRESIDENTIELLE POUR L'INSTANT CAR PREND LE "LEADERSHIP"DE LA FUTURE OPPOSITION A MACRON ET A SES FUTURS MINISTRES (DONT ON IGNORE ENCORE LE NOM)

Publié par CASTELMAURE

« Monsieur Macron est minoritaire »

En écho, Raquel Garrido, porte-parole de La France insoumise, a jugé qu’Emmanuel Macron est « un président qui est faible », soulignant qu’il y avait « beaucoup de votes par défaut ». « Les Français vont vouloir peut-être recouvrer cette représentativité politique qu’ils n’ont pas avec l’élection présidentielle », a-t-elle ajouté.

Sur France 2, le porte-parole de Jean-Luc Mélenchon, Alexis Corbière, a fait valoir que « la France qui ne veut pas de l’extrême droite mais qui ne veut pas non plus qu’on casse le code du travail à coups d’ordonnances, qu’on remette en cause son système de retraites, qu’on supprime 125 000 postes de fonctionnaires, elle est toujours là ».

« J’affirme ici sans manquer de respect à M. Macron qu’il est minoritaire dans le pays (…) et malheur à celui qui croit utiliser cette Ve République autoritaire pour imposer des choses que les Français ne veulent pas. »

« La candidate du FN est largement battue, c’est un soulagement », a tweeté pour sa part le secrétaire national du Parti communiste, Pierre Laurent. Mais « l’élection d’Emmanuel Macron est fragile », a-t-il affirmé, lançant au passage « un appel à tous les responsables de La France insoumise » pour qu’un « accord d’union aboutisse ».

Par l’intermédiaire de ses porte-parole nationaux, Europe Écologie Les Verts (EELV) a pris acte de l’élection d’Emmanuel Macron, mais a prévenu que le « nombre élevé de votes blancs et nuls montre l’insatisfaction d’une grande partie de l’électorat. »

 
« Au premier comme au second tour, c’est par défaut qu’à été élu Emmanuel Macron, au bénéfice d’un climat de défiance et de l’injonction à un vote prétendument utile dès le premier tour. Élu par rejet et non sur son projet, il n’a pas mandat pour mener la politique de destruction sociale et d’indifférence environnementale qu’il prétend mener.»

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2017/article/2017/05/07/la-france-insoumise-de-melenchon-met-en-garde-macron-un-president-minoritaire_5123886_4854003.html#AEAAoQ1wWUH2KZZc.99