PREMIERS SONDAGES 2012: LA FAUSSE "REMONTEE" DU FRONT NATIONAL QUE TRAHIT L'ABSENCE DE RECUPERATION DE L'ELECTORAT DROITIER PAR MARINE LE PEN

Publié le par CASTELMAURE

                     Ainsi les premiers sondages pour l'élection présidentielle, à l'instar des premiers sondages pour les élections régionales de mars 2010, trahissent soi-disant une "remontée" du Front national.

Nous avons déjà souligné que celle-ci était en fait très limitée concernant les élections régionales à tel point que, menacées respectivement par la concurrence d'Alsace d'abord et de la Ligue du Sud, le parti de Jean-Marie Le Pen n'est même pas assuré d'atteindre la barre fatidique des 10% dans ses anciens fiefs d'Alsace et de PACA.
Sans parler bien sûr, en partant d'une base de 8%, de toutes les régions de la moitié Ouest, Ile-de-France comprise, où ce chiffre ne risque pas d'être atteint, entraînant la perte des quelques élus qu'il reste et des structures correspondantes car les antennes régionales constituent une partie importante des infrastructures du Front national.

En fait, c'est bien dans les régions du Nord et du Nord-Est que la "barre" des 10% a le plus de chances d'être atteinte et ce, au profit de Marine Le Pen, dont j'ai déjà signalé que les critiques à son encontre étaient absurdes à l'intérieur du Front sur un strict plan électoral. Puisque c'est la seule en mesure de conserver un certain type d'électorat à son parti.

                                Transposons donc ce raisonnement au niveau des prévisions pour l'élection présidentielle 2012. Nicolas Sarkozy serait en baisse de 31 à 28% ce qui semble finalement négligeable comme baisse, surtout si l'on prend en compte les 8% de Dominique de Villepin.
Surtout, avec 11%, Marine Le Pen ne fait guère mieux que son père en 2007 ce qui doit inciter à tirer la conclusion suivante : L'ELECTORAT PERDU PAR JEAN-MARIE LE PEN EN 2007 ETAIT EN FAIT UNE COMPOSANTE DE L'ELECTORAT DROITIER ET CETTE COMPOSANTE, MARINE LE PEN NE LA RECUPERERA PAS.

Question de positionnement, CQFD dans l'un de mes récents articles mais qui concrétise avant tout l'hypothèse déjà soulevée dans ces lignes d'un effritement progressif et non brutal du Front national, commencée bien avant 2007 et même avant l'"épiphènomène" 2002.

Evidemment, ce résultat serait supérieur à celui des élections européennes mais serait-ce la première fois?
Et en attendant, le parti aura perdu une partie de ses cadres et de ses réseaux à travers les pertes inéluctables de ces prochaines élections régionales et l'on se demande si ce n'est pas précisément l'objectif de Marine Le Pen, seul cadre du parti en quelque sorte et cela concrétise ce que j'en pensait : UNE ICONE DU "HORS SYSTEME" JOUET DU SYSTEME.

                                D'ailleurs, c'est pour le Système la meilleure façon de renforcer le "vote utile", autre élément de démonstration comme quoi le hors système est structurellement complice du Système.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

atlante 15/11/2009 15:34


oui


CASTELMAURE 04/02/2010 13:38


quelle clairvoyance!


e-tribesmans 15/11/2009 15:32


oui


Bruno 12/11/2009 14:40


Votre analyse est exacte en tous points...à ceci près que vous semblez nier la possibilité pour Marine d'intégrer le Système et finalement l'UMP.

Excluez-vous vraiment cette hypothèse ou vous accomodez-vous de la situation actuelle?