PACA: LE PEN RECUPERE PROBABLEMENT CERTAINS RAPATRIES MAIS DIMINUE LE SCORE DE MACARY DE 415000 A 296000 VOIX

Publié le par CASTELMAURE

cette info ne me semble pas pertinente car en % simple, la PACA est l'une des régions où le FN a le moins perdu par rapport à 2004 comme le site suivant le mentionne
http://fr.novopress.info/53181/regionales-les-resultats-en-trompe-l’oeil-du-front-national/ 

 

On peut l'expliquer par la déception de l'électorat droitier devant l'ouverture à gauche (une partie importante s'étant manifestement abstenue) et devant l'absence de candidature d'un grand élu local mais aussi par le phénomène "rapatriés" encore vivants qui ont été spécialement courtisés par l'ancien militant "Algérie Française" qu'est Jean-Marie Le Pen. Il est significatif que l'ancien sénateur-maire de Nice Jacques Peyrat, sacrifié par l'UMP au profit de Christian Estrosi, ait appelé à voter pour son ancien patron, lui confiant ponctuellement un "effet de réseaux droitiers".

Ceci dit, c'est bien le Nord-Pas-de-Calais la seule région où le FN progresse tandis que la Lorraine et la Picardie sont parmi celles où il régresse le moins, ce  qui traduit bien la persistance du phénomène "gaucholepéniste" dans les anciens bassins miniers. Tandis que toute la moitié Ouest vient de se fermer à "l'extrême-droite" (à moins que, à court de moyens financiers, le FN ait préféré miser sur les régions où il était sûr d'après les sondages de dépasser la barre des 10%), traduisant un phénomène sociologique intéressant dans ces régions à la fois plus rurales et plus dynamiques (et accessoirement moins touchées par l'insécurité/immigration) ce qui posera un problème de gestion de campagne à Marine dès 2012!

 

Un point important que j'avais en revanche vu depuis des années, notamment lorque Philippe de Villiers a malheureusement essayé de jouer ce rôle à la présidentielle 2007 (j'avais largement averti le MPF du risque de désastre électoral que cela risquait d'entraîner) est QU'IL N'EXISTE PAS DE CRENEAU POUR UNE "EXTREME-DROITE HORS SYSTEME" EN DEHORS DU FRONT NATIONAL comme les résultats des listes alternatives le montrent, notamment la Ligue du Sud qui ne réalise un résultat substantiel qu'à Orange et dans les environs (ce qui laisse d'ailleurs augurer d'un mauvais report de voix de la Ligue du Sud sur le FN puisque les Orangeois ont voté "local"). Partout ailleurs, leur faiblesse et leur mauvais positionnement les empêche d'empêcher le FN d'accéder au second tour. Exception notable de l'imprimeur et ancien financier du FN Fernand Le Rachinel qui, en éliminant le FN en Basse-Normandie, se met en position d'exiger plus rapidement le remboursement de sa créance vis-à-vis de son ancien parti. On peut aussi "accuser" l'alliance DLR/CNI (plus sérieusement que la liste chrétienne) d'avoir éliminé le FN en Ile-de-France et ce, d'autant plus que, ayant "rempli sa mission" comme avec Libertas en 2009, NDA a repris son ancien positionnement en pouvant espérer une absence de candidat UMP contre lui en 2012 et que le CNI retrouve lui aussi son positionnement "droitier" qu'il n'a pas quitté et qui constituait un "laïus" dans l'alliance avec NDA du député-maire CNI de Cholet Gilles Bourdouleix.

 

Surtout, l'"ouverture à gauche" du Président a certes déçu l'électorat droitier déjà déçu par le refus de Philippe de Villiers de laisser entrer Bruno Retailleau au Gouvernement en janvier 2009 et n'a pas eu le résultat escompté au niveau des élections régionales comme l'ont remarqué Jacques Myard et Lionnel Luca mais...elle donnera une marge de manoeuvre plus importante aux réformes que les collectivités locales devront gérer la situation avec moins de moyens (ne serait-ce que par la diminution des retraites dont les collectivités bénéficient indirectement) et surtout...ELLE RAYE LE MODEM DE LA SCENE POLITIQUE EN RENDANT MOINS CREDIBLE ENCORE UNE CANDIDATURE DE FRANCOIS BAYROU EN 2012, tandis que la gauche ne gagnera peut-être pas d'élus (par rapport à 2004) et que le FN, malgré son retour apparent ou réel, en perdra nécessairement un tiers environ.

 

Dernier point qui n'est pas le moins important : C'ETAIENT LES DERNIERES ELECTIONS REGIONALES AU SCRUTIN PROPORTIONNEL...

 

Ma vraie question : le FN sera-t'il dès lors favorable à de "vraies alliances" avec les mouvements droitiers dans un avenir proche comme le souhait dès 2004 l'ancien député "visionnaire" Jérôme Rivière aujourd'hui mort politiquement (bien qu'en politique, l'on peut parfois "rescussiter") ? Plus qu'avec les "identitaires" ou autres "alternatifs", ce serait là la solution pour la France!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Tythan 23/03/2010 18:02


Décidément, vous avez une dent contre Nicolas Dupont-Aignan...

Jamais il n'a été en service commandé de l'ump afin de faire perdre le FN en Ile de France... Si c'était vraiement le cas, NDA aurait appelé à voter Valérie Pécresse, ce qu'il n'a pas fait. Ce
n'est pas parce que les organes officiels du FN le disent que c'est vrai...

Ce n'est pas du tout le même électorat que le FN, qui a traditionnellement du mal en Ile de France. Il est d'ailleurs intéressant de regarder les scores électoraux de sa ville, Yerres, où NDA a
fait le meilleur score.. Et bien au second tour, c'est la gauche qui est majoritaire...