LES ACCORDS AVEC LE FRONT NATIONAL DOIVENT ETRE LOCAUX, INFORMELS ET RECIPROQUES : SOUTIEN AUX DEPUTES DE LA "DROITE POPULAIRE" QUI SOUTIENNENT CETTE SOLUTION DE BON SENS

Publié le par CASTELMAURE

                         Cela devrait couler de source : ce n'est pas dans les media gauchistes que les élus de droite doivent puiser leurs instructions même si certaines personnalités peu clairvoyantes comme une "NKM" qui n'apparait performante que dans son domaine de prédilection à savoir l'écologie, semblent favoris de cette démarche suicidaire que- un peu comme les "euromondialistes" prêts à supprimer leurs frontières sans exiger de réciprocité de la part des "B.RI.C."- ils oublient d'exiger de la part d'un Parti Socialiste toujours allié aux héritiers de Staline et de Pol-Pot!

 

De la part de Jean-François Copé, c'est un peu différent car sa personne ayant encore des ambitions politiques nationales, l'actuel député de Seine-et-Marne-tout aussi menacé pour les législatives que NKM ou le franc-maçon Bertrand-, veut croire que ce serait grâce  à la présidence d'une U.M.P. maintenant sa cohésion, bien si elle doit être battue en 2012.

 

Car l'U.M.P. sera battue si tous les accords avec le Front national sont exclus par nature, et ce, surtout dans le Sud-Est où les 60% de Nicolas Sarkozy permis grâce à un bon report des voix de Marine Le Pen n'empêcheraient pas l'élection de députés socialistes en cas de "triangulaires" et, auquel cas, la droite parlementaire entrera en crise.

 

C'est d'ailleurs le scenario privilégié de Marine Le Pen, à ceci près que la fille du Menhir oublie que le Front n'en profitera pas s'il n'obtient aucun député et que, ne sachant pas encore ce qui va en être de son affrontement avec le marxiste Mélenchon, je peux affirmer que son parti n'aura pas plus de deux députés aux élections législatives en cas de triangulaires massives...c'est-à-dire en cas d'accords ponctuels!

 

                                    Alors, la solution-et l'unique solution dans l'intérêt commun de la France et de la droite-Front national inclus- qui pour le coup pâtiraient toutes deux de triangulaires nécessairement favorables à la gauche, réside dans des accords de désistement réciproques au cas par cas, un candidat du Front national se retirant dans une circonscription où le député U.M.P. sortant-et je comprends très bien que l'on n'en exclue ici les plus hostiles aux accords avec le Front national et que l'on y inclue au contraire les députés de la "Droite Populaire"- dont la réélection serait menacée autrement et que, en échange, le candidat U.M.P. se retire là où cela laisserait une chance au Front national.

Cela pourrait ne concerner qu'une trentaine de circonscriptions mais cela pourrait suffire à générer une "cohabitation" impossible en cas de "triangulaires massives".

 

Après tout, Jean-Pierre Raffarin vient de la signaler : c'est peut-être autant le comportement de Nicolas Sarkozy qui a été sanctionné que ses idées affichées, d'ailleurs très proches de celles du Front national et d'ailleurs insuffisemment perceptibles-pour des raisons au sujet desquelles je reste "mitigé"- qui a été sanctionné!

Commenter cet article