LA CHUTE DE L'AGRO-ALIMENTAIRE BRETON LEVE L'IMPOSTURE SOCIALISTE DU DISCOURS DE LA REPRISE ECONOMIQUE ET...ET POSE LES VRAIES PROBLEMATIQUES ECONOMIQUES ET SOCIALES

Publié le par FRANCO-NAVARRAIS

                    Alors que le pouvoir socialiste comptait précisément sur les signes de "reprise" pour éviter la catastrophe économique et sociale qui s'amorce sans modifier structurellement le fonctionnement de l'Etat-Providence"-ou, pire, en le modifiant que par un financement axé principalement sur la "fiscalité directe" au détriment de la "fiscalité indirecte" ce qui est à peu près absurde avec une structure sociale basée sur la consommation de produits d'importation, la faillité de l'agro-alimentaire breton-car c'est bien de cela qu'il s'agit-est venu ramener à la réalité je l'espère la horde d'idéologues irresponsables et souvent corrompus qui occupent les leviers de l'exécutif.

Il faut hélas en prendre acte et constater que, avec l'affaire Léonarda, le ridicule ne tue pas!

Car si les alliés "écolos" pouvaient être utiles à quelque chose, c'est pour favoriser le retour à une société "rurale" et autonome sur certains points et c'est précisément ce à quoi pourrait servir, avant qu'il ne soit trop tard, l'argent de l'Etat-Providence.

Et si Madame Taubira repartait reconstruire le bagne de Cayenne occupant les détenus les plus dangereux à quelque chose d'utile dans ces contrées amazoniennes françaises, des multirécidivistes moins dangereux pourraient aussi être utilisés comme "main-d'oeuvre" gratuite-dans un premier temps- dans des Travaux d'Intérêt Général ou de collaboration à des travaux agricoles saisonniers en veillant à la sécurité des simples "assistés" qui, bien sûr, y participeraient aussi.

On sortirait de cette logique malsaine de l'assistanat et quelques unités militaires pourraient ainsi se retrouver en situation d'utilité "constructive".

Bien entendu, les "communautés naturelles" seraient responsabilisées et encouragées à jouer leur rôle d'insertion pour ceux qui "joueraient le jeu" et quant aux autres...personne ne se sentirait obligé de leur porter assistance!

Voilà des sujets de fonds qui dépassent évidemement la classe politique...

 

 

Et l'U.M.P? N'ayant pas su adopter une position réaliste sur les questions européennes et, ayant sur ce sujet comme d'autres, commis l'erreur de conserver une "tribune" aux adeptes d'un "politiquement correct" néo-libre-échangiste sans adopter un sain libéralisme, elle traîne encore l'impact de la présidence Sarkozy récemment achevée et de son incapacité à s'adapter aux exigences multipolaires de l'électorat de droite.

 

Et le Front national? Je ne m'étendrais pas ici sur l'incohérence de son discours concernant l'état de Français en tant que bénéficiaire potentiel des prestations sociales, sur sa critique absurde de la "TVA sociale" formulée en juin 2012 ou, pire encore, sur ses bêtises concernant le referendum alsacien; il reste en l'état un "vote de crise" dont l'indiscutable réussite de la "dédiabolisation" sert malheureusement surtout à récupérer un électorat du coeur de gauche justement mécontenté par l'ineptie socialisante. De la réussite de son enracinement local seule pourra éventuellement émaner quelque chose de positif.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article