DROITE POPULAIRE :GUILLAUME PELTIER ETAIT-IL VRAIMENT UN "FAUX DUR" OU "VRAI LIBERAL" OU N'ETAIT-IL PAS SI FORME QUE CELA?

Publié le par CASTELMAURE

En vue d'un éclatement de l'UMP selon Pitch

Guillaume Peltier travaille à l'union des droites et c'est très bien. C'est un homme indépendant qui a su défendre les idées de la vraie droite au sein de différents Mouvements : le FN, le MNR, Chrétienté-Solidarité et le MPF. Aujourd'hui en 2011, avec son recul, il voit bien que la droite dite "UMP" n'est plus vraiment à droite, voir pas du tout. Ainsi, il développe et conseille les réseaux de la vraie droite au sein de l'UMP (style Droite Populaire) pour préparer une grande alliance de salut public aux législatives, après la déroute de l'UMP aux présidentielles. Ainsi, sous l'étiquette "Alliance Patriotique", il y aura des politiques de l'UMP, de DLR, du FN, du CNI, du MPF, du RIF, etc... Il est évident que l'UMP va éclater ! Il faut donc préparer ce que que va devenir la suite, une sorte de ligue du nord à la française. Peltier œuvre en ce sens.

Guillaume Peltier, la nouvelle boîte à idées de l'UMP

Lu dans Minute, qui titre "Quand la Droite Pop' rime avec l'Ifop" :

"[U]n dîner avait réuni vingt et un députés de La Droite populaire autour de Thierry Mariani, ministre des Transports et véritable patron de La Droite pop’. A l’ordre du jour de ce repas de travail: les propositions retenues par celui-ci parmi toutes celles que les élus lui avaient adressées durant l’été. Un choix mûrement réfléchi… et testé. A la table se trouve d’ailleurs un conseiller de l’ombre dont le rôle au sein de La Droite pop’ est déterminant: Guillaume Peltier. Déjà décrit par « Le Point » comme « la nouvelle boîte à idées de l’UMP » – le garçon sait se vendre… –, Guillaume Peltier, âgé de 35 ans, est issu du Front national de la jeunesse (FNJ) où il a milité dans les années 1990 avant de suivre Bruno Mégret lors de la scission de 1998 et de diriger son organisation de jeunesse. Il rejoindra ensuite le Mouvement pour la France (MPF) jusqu’à en devenir le numéro deux puis basculera en 2009 à l’UMP. [...]

Au sein de La Droite pop’ l’une des missions qui incombent à Guillaume Peltier est de mesurer l’impact des éventuelles propositions des députés. Rien de tel pour savoir ce qu’en pensent les Français qu’une étude d’opinion. Or justement, Guillaume Peltier connaît bien un institut de sondages: l’Ifop. Deux fois par mois, Peltier publie « La Lettre de l’opinion », un « magazine numérique d’une dizaine de pages spécialisé dans l’analyse de l’opinion et des sondages sur les thématiques politiques, économiques, sociales, électorales et sociétales ». Et cette lettre est réalisée en partenariat… avec l’Ifop. [...] Dans quelques jours, La Droite populaire va présenter « 12 propositions pour 2012 ». Des propositions qui seront annoncées par Thierry Mariani mais auront été sélectionnées par Guillaume Peltier après avoir été passées au crible de l’opinion par l’Ifop."

Commenter cet article