GERALD DERALMIN SUR LE RAPPORT DE LA COUR DES COMPTES : NONOBSTANT LE COTE "CLASSIQUE" DE LA POSTURE "CE N"EST PAS MOI, CE SONT LES PREDECESSEURS" (Y COMPRIS UN CERTAIN LOCATAIRE DE BERCY PEUT-ETRE), CELA POURRAIT VOULOIR DIRE SOIT QUE L'"ETAT DE GRACE EN MARCHE" SERA PLUS COURT QUE PREVU SOIT QUE L'ENTREVUE AVEC LA KOMMANDERIN MERKEL S'EST MAL PASSEE

Publié le par CASTELMAURE

Gérald Darmanin : "Nous n'augmenterons pas les impôts"

Sur le plateau du 20 Heures de France 2, le ministre de l'Action et des Comptes publics maintient l'objectif des 3% de déficit public, malgré le rapport alarmant rendu jeudi 29 juin par la Cour des comptes sur le bilan de François Hollande.

 
 
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

 
 

Dans un audit remis jeudi 29 juin à Édouard Philippe, la Cour des comptes a étrillé le bilan de François Hollande, dénonçant des textes financiers "manifestement entachés d’insincérités". Aussitôt, le Premier ministre a fustigé "un dérapage des finances (...) inacceptable". Une excuse pour l'exécutif afin de revenir sur ses promesses de réforme ? "Non (...) Nous tiendrons toutes les promesses du président de la République et nous n'augmenterons pas les impôts", assure Gérald Darmanin sur le plateau du 20 Heures de France 2.

Pas d'augmentation du point d'indice des fonctionnaires

"En revanche, je veux dire aujourd'hui, à la suite du Premier ministre, à quel point le moment est grave", poursuit le ministre de l'Action et des Comptes publics. Et de mettre en garde : "si nous continuons de laisser filer la dépense publique, comme c'est le cas aujourd'hui, nous continuerons à augmenter notre déficit et notre dette et donc les impôts".

 

Afin de boucler le budget de la France pour 2017 et d'atteindre l'objectif des 3% de déficit public, "nous allons prendre des mesures d'économie" qui ne passeront pas par des augmentations d'impôts. "Le président de la République et le Premier ministre m'ont demandé de travailler à des propositions sans augmentations d'impôts", confirme celui qui est encore maire de Tourcoing (Nord). "Je peux vous dire ce soir qu'il n'y aura pas d'augmentation du point d'indice pour les agents de la fonction publique", assure-t-il cependant. Selon le ministre, quatre à cinq milliards d'économies sont nécessaires pour arriver aux fameux 3%.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article